Tous les trucs pour voyager à Mexico City

Mexico City

Mexico City

Dit-moi comment tu voyages et je te dirai qui tu es et qu’importent tes désirs, le Mexique répondra à tes ordres. Du Rio Grande à la frontière Guatémaltèque, les paysages s’étalant sur plus de 1 972 000 km2 varient aussi rapidement que notre poids durant la période des fêtes. Les paysages à coupés le souffle que l’on retrouve au quatre coins du pays représente un chef d’œuvre indépendamment les uns des autres. Pays à l’histoire dix millions de fois plus longue qu’un discours de Fidel Castro, le Mexique vous réserve toute une surprise mais dépêchez-vous, si le gouvernement continue sa guérilla hôtelière, il ne serait pas étonnant de voir pousser un stade olympique au milieu de la baie de Cancùn et un gros phallus sur le toit d’une pyramide Inca.

Sur ce, bonne lecture et bon voyage.

Cancun | Mexique

Cancun | Mexique

Mexico City

Ayant assise sur un plateau s’élevant à plus de 2250 mètre d’altitude, Mexico city est la ville la plus peuplée d’Amérique. Plus de 20 millions de mexicains se partagent les petites artères qui sillonnent la monstrueuse métropole. Avide de grandeur, la ville centre ne cesse de prendre le l’ampleur, allant jusqu’à engloutir les villes et villages limitrophes. Pour vous donner une idée, en l’an 2000, la population de Mexico D.F. (Distrito Federal Mexico) ne représentait que 8,6 millions de personnes. De plus, 30 000 nouveaux arrivants alourdissent chaque mois le poids de la vallée de Mexico, ce qui ne calme en rien la pauvreté qui divise les communautés. Cela étant dit, le flot incessant de piéton qui affluent quotidiennement dans les rues de la ville centre n’inspire pas que de la tristesse. En fait, l’accueil si chaleureux qui vous sera réservé par ce peuple de bons vivants vous entraînera dans une fête endiablé qui ne se terminera qu’à votre départ. Que vous soyez des amateurs de vie nocturne ou diurne, Mexico aura de quoi vous rassasier jusqu’à plus soif et l’image se veut douce. Où aller, quoi faire? Laissez-vous guider par les battements de cœur du plus gros monstre de la planète!


Bienvenidos à Mexico D.F.

Pollution rime avec poumon…

Avant d’aller plus loin je tiens à vous avertir : Personnes en mauvaise forme physique s’abstenir. Le taux de pollution prenant des proportions inimaginables lorsque la chaleur est à son paroxysme, on se dirait forcer de fumer un dépotoir. La chaleur est le smog sont si prenants que le port du masque chirurgical pourrait vous être conseillé. J’irais même jusqu’à dire qu’à certains moments, on pourrait faire cuire des légumes à la vapeur dans nos poches, et dîtes-vous que ce n’est pas une économie de temps viable. J’ai d’ailleurs personnellement vu des gens saigner du nez à leurs retours d’une fin de semaine en ville, tenez-vous le pour dit!

Mexico City le soir

Mexico City le soir

Par où commencer?

Si l’on se fit au « merveilleux guide » du Routard, il est primordiale de découvrir Mexico D.F. au travers de ses musées et ses églises, ce qui peux être vrai si vous êtes du genre à regarder le canal évasion et dire que vous avez fait le tour du monde. Pour ma part, je persiste à croire qu’il est difficile d’être plus rassasié qu’en allant boire à même la source. Bien sûr, ne vous empêchez pas de plonger au travers des magnifiques œuvres qui sont exposés dans l’océan de musées réparties dans la ville, mais n’hésitez surtout pas à aller vous perdre dans les petites rues piétonnières de la ville centre. Véritable fourmilière, elles pullulent d’artistes qui ne demandent qu’à vous faire voyager dans le temps. Du chaman aux acrobates, en passant par les musiciens qui joueront de prouesses avec flûtes de Paon et guitares sèches, de quoi vous faire passer un très bon quart d’heure, si vous me permettez l’expression.

On y va!

Pour débuter le périple, n’hésitez pas une seconde à emprunter les autobus touristiques à deux étages, aussi présent que des taxis à New York. Ils vous transporteront aux travers des différents quartiers de la ville et ce à un coût quasi dérisoire. De plus, il est possible de descendre et d’y réembarquer selon votre bon vouloir à toute heure de la journée. Cela vous permettra de partir à l’aventure sans pour autant se sentir perdu…vous me suivez? Pour ce qui est des alternatives, évitez à tout prix les petits taxis vert et blanc. Je n’ai pas assez d’espace sur mon disque dur pour énumérer toutes les atrocités qu’on raconte à leurs sujets et ça ne vous rapportera rien d’aller vérifier par vous-même, je sais que vous n’avez peur de rien mais la mince frontière qui sépare le courage de la bêtise est facile à enjamber. Personne ne veut se réveiller dans un bain de glace au milieu d’une favela. Je vous aime alors ne faites pas ça. Demandez plutôt au concierge de votre Hôtel d’appeler une compagnie privée qui fera office de chauffeur. Elles sont légèrement plus dispendieuses mais vous permettront de continuer à respirer avec vos deux beaux poumons encore rosés, sans blague!

Mon conseil : Pour une expérience valorisante à petit prix, n’hésite pas à enfiler vos baskets et vous munir d’une passe de transport en commun. C’est encore le meilleur moyen de vivre à fond votre expérience.

À la soupe!

Pour la nourriture, soyez à l’écoute de vos estomacs. Les présentoirs à tacos qui semblent attrayants lorsque l’on est proches de son budget pourraient vous jouer des tours. Pour ceux qui ont l’estomac solide, les tacos « al Pastor » sont tout désignés afin de vous faire vivre une expérience culinaire mexicaine hors du commun, avec une petite rasade de « salsa verde », préparez-vous à vivre un petit 15 secondes d’extases. Pour les autres, Mexico regorge de restaurants dignes de ce nom qui vous permettront de vous remplir la pense à un prix plus qu’honnête. Tacos, quésadillas, poulet et autres spécialités de la région vous en mettront plein le gosier. En passant, évitez aussi les stands à poulet qui exposent ces derniers durant les jours de grandes chaleurs. Ce ne sont pas que des exemplaires de démonstrations et se retrouveront probablement dans votre assiette, ce qui pourrait vous causer bien des soucis et vous amener à entretenir de longues discussions avec votre bol de toilette, croyez-en un expert.

Tacos | Mexique

Tacos | Mexique

Mon premier conseil : Faites comme lorsque vous mangez des mets asiatiques dans le quartier chinois et n’allez pas où vous ne voyez pas de chinois, c’est souvent un mauvais présage. Pour compléter je dirais même, fiez-vous à votre instinct, c’est probablement le meilleur ami de vos intestins.

Mon deuxième conseil : Évitez les McDonalds et autres flatulences américaines. Je sais que c’est parfois tentants lorsqu’on est dépaysé mais cela vous poussera à élargir l’horizon de vos papilles et peut-être vous faire tomber en amour avec de nouveau mets, sait-on jamais.

Garçon, à boire!!!

Au Mexique, c’est la tequila qui domine les soirées. Demandez à un mexicain de boire une bouteille de vin, il aura rapidement l’air d’un ontarien. Mais faites un Canada avec ce même Zapatiste et vous n’aurez pas le temps d’appeler votre mère qu’il rira de vous pendant que vous subissez le lavement de votre vie. Sérieusement, buvez avec modération, la tequila ce n’est pas pour les lopettes. En ce qui à trait à la vinasse, sujet auquel nous ferons allusion à plus d’une reprise au travers de nos capsules, pour une valeur sûre, choisissez les vins californiens de la famille Gallo, nectar plus que respectable avec une brochette de prix qui conviendra à toutes les circonstances…et dieu sais que vous vivrez toutes sortes de circonstances qui s’y prêteront.

Tequila | Mexico City

Tequila | Mexico City

Lieux à voir

Zocalo

Zocalo

La Zocalo

Au deuxième rang des places les plus impressionnantes de la planète après celle rougeâtre de Moscou, la Zocalo fait office d’épicentre du quartier historique de Mexico. Entourée d’édifices militaires, du palais présidentiel et d’une grosse église, elle est l’endroit rêvé pour débuter son périple…

À suivre….

David


Autres photos du Mexique:

Tulum | Mexique

Tulum | Mexique

Retour au blog Voyage Sud

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *